Posts Tagged 'Vocabularium'

Ecosocialisme – socialisme vert

Ecosocialisme (socialisme vert)

Vraie bonne idée en ce début de millénaire et alternative aux modèles économiques classiques faisant abstraction des limites physiques et metaboliques de notre biosphère, l’écosocialisme, fusion du socialisme et de l’écologisme politique, associe au combat pour le progrès humain, l’égalité et la justice sociale la préoccupation pour les questions écologiques devant lesquelles nous nous trouvons (preservation de la biodiversité, pollutions de toutes sortes, enjeux energétiques, enjeux alimentaires, …). Il s’agit d’une véritable idéologie visant à tourner le dos au capitalisme, au productivisme forcené et au consumerisme devenus insoutenables! A ce titre, elle tourne le dos aussi bien à la vision unidimensionnelle de « l’homo oeconomicus », réduit à son seul moi unitaire, à la recherche de son seul intérêt personnel, de sa seule utilité (le modèle libéral) qu’à la conception tout aussi mecaniste d’un individu massifié dont la conscience ne serait determinée que par la position qu’il occupe dans les rapports de classes (marxisme)… quand bien même elle aura pu s’inspirer de nombreux apports de ce dernier modèle!

David Pepper Eco-Socialism From Deep Ecology to Social

Qu’est-ce donc l’écosocialisme ? Il s’agit d’un courant de pensée et d’action écologique qui fait siens les acquis fondamentaux du marxisme – tout en le débarrassant de ses scories productivistes. Pour les écosocialistes la logique du marché et du profit – de même que celle de l’autoritarisme bureaucratique de feu le « socialisme réel » – sont incompatibles avec les exigences de sauvegarde de l’environnement naturel. Tout en critiquant l’idéologie des courants dominants du mouvement ouvrier, ils savent que les travailleurs et leurs organisations sont une force essentielle pour toute transformation radicale du système, et pour l’établissement d’une nouvelle société, socialiste et écologique.

L’éco-socialisme s’est développé surtout au cours des trente dernières années, grâce aux travaux de penseurs de la taille de Manuel Sacristan, Raymond Williams, Rudolf Bahro (dans ses premiers écrits) et André Gorz (ibidem), ainsi que des précieuses contributions de James O’Connor, Barry Commoner, John Bellamy Foster, Joel Kovel (USA), Juan Martinez Allier, Francisco Fernandez Buey, Jorge Riechman (Espagne), Jean-Paul Déléage, Jean-Marie Harribey (France), Elmar Altvater, Frieder Otto Wolf (Allemagne), et beaucoup d’autres, qui s’expriment dans un réseau de revues telles que Capitalism, Nature and Socialism, Ecologia Politica, etc. » (Michael LOWY, Qu’est-ce que l’écosocialisme ?)

Idéologie aux formulations variées, s’alimentant à des sources multiples, l’écosocialisme a pu être défini de façon satisfaisante récement, en langue française, par 2 auteurs importants: Michael Lowy, directeur de recherche émérite au CNRS (« Ecosocialisme. L’alternative à la catastrophe écologiste capitaliste »), et par Arno Münster, spécialiste de Marx et d’André Gorz (« Pour un socialisme vert »)

Ecosocialisme L'alternative radicale à la catastrophe écologique capitaliste

Pour un socialisme vert

Par ailleurs, les principales orientations de l’écosocialisme avaient été résumées en septembre 2001 dans le « Manifeste écosocialiste international » (texte collectif dirigé par Michael Lowy et Joel Kovel)

A noter que cette idéologie nouvelle a pu, dans des formulations assez différentes, inspirer des demarches à gauche que l’on ne peut s’empécher de trouver sympathiques. Ainsi, le Mouvement des Jeunes Socialistes ont lancé récemment « écosocialiste », une revue de bonne facture ainsi qu’un site internet (http://ecosocialiste.fr/).

écosocialiste n°2

De son coté, le jeune Parti de Gauche, qui accorde une place importante aux questions écologiques dans ses orientations politiques, a tenu en décembre 2012 à Paris ses premières Assises pour l’écosocialisme (à la suite, d’autres assises se tiendront en région); ces premières assises, ouvertes à de nombreuses personnalités (Mathieu Agostini, Paul Ariès, Guillaume Étievant, Laurent Garrouste, Susan George, Janette Habel, Damien Joliton, Matthieu le Quang, Jacques Lerichomme, Michael Löwy, Laurent Maffeïs, Corinne Morel Darleux, Arno Munster, Danièle Obono, Anita Rozenholc) ont donné naissance à un très interessant petit Manifeste en 18 thèses pour l’écosocialisme

Premier Manifeste pour l'écosocialisme

« L’écosocialisme est le mélange détonant entre un socialisme débarrassé de la logique productiviste et une écologie farouchement anticapitaliste. Loin d’un modèle abstrait, il propose une alternative concrète pour affronter la crise écologique qui menace l’humanité. En défendant l’intérêt général humain, il renouvelle la pensée républicaine en proposant aux peuples souverains de remettre le système productif et l’économie au service du progrès humain et des besoins réels. En un mot, il ouvre la voie au bien-vivre. » (Corinne Morel Darleux)

 

Ecosocialisme - Les écosocialistes

Publicités

"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler
Ne mérite ni égard ni patience" (René Char)

Pour retrouver le texte intégral du Projet d’Europe Ecologie – Les Verts: cliquer ici

Catégories

Poster European Greens

septembre 2017
L M M J V S D
« Juin    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

SUD Santé-Sociaux 63