sur l’idéologie des rats*

Non forcement  bénéficiaires directs de son système (c’est à dire du nombre de ceux qui ont eu le carton pour la triomphaliste « soirée du Fouquets », les « amis riches »), la majorité des sarkozystes, tels des rats paniqués en ces temps incertains, mus par leurs peurs primitives (en pariculier celle du pauvre, de l’etranger et de l’inconnu en général) derrière leur meneur*, aujourd’hui jetée tête baissée dans les rets d’un discours outrancièrement demagogique,  sera indubitablement amené à nous ressortir l’inusable « j’savais pas! » du degrisage des  lendemains d’infamies et de capitulations nationales (dont l’histoire de France reste à écrire,de Vercingetorix à aujourd’hui).

 Dans son dernier numero (le n°1119 du 23 au 29 septembre 2010), Politis, l’un des râres hebdos français qui ne me tombe pas systématiquement des mains à sa lecture, nous rappelle quels sont les deux pilliers de cette politique qui porte le nom de sarkozisme: le premier consiste en l’application docile et scrupuleuse des prescriptions du MEDEF, le club  des patrons (les « amis riches », ses bailleurs) partisans du liberalisme le plus radical et ennemis déclarés de l’héritage du Programme du Conseil National de la Résistance (Retraites, Sécurité Sociale, …) qu’ils souhaitent mettre en pièce; le deuxième consiste en un recours honteux à l’idéologie  immonde national-sécuritaire et xenophobe largement emprunté au camp lepeno-petainiste et autres nostalgiques d’une « France seule » autiste: « nationalité », lutte contre la délinquance… toute l’action gouvernementale était déjà rassemblée dans le programme pour l’élection présidentielle de 2007… de Lepen.

 Avant que de ne vous précipiter à votre kiosque habituel, vous pouvez d’ores et déjà accéder à la présentation du dossier de l’hebdomadaire Politis, sous la plume de Denis Sieffert (directeur de la rédaction), ici:  Medef + FN = Sarkozy

*l’utilisation du vocabulaire emprunté au philosophe Alain Badiou, qui peut paraitre provoquant, me semble néanmoins juste et mérité pour dépeindre l’électorat de sarkozy en ces temps de désorientation politique; il est tiré de son brillant petit livre « De quoi sarkozi est-il le nom? (Ed. Lignes, janvier 2008), qui reste à mes yeux la charge la plus courageuse et  la plus conséquente à l’encontre de celui qu’il y propose de nommer « l’homme aux rats », dans un passage digne d’une anthologie sarkophobe…

Il faut reconnaitre à Sarkozy une profonde connaissance de la subjectivité des rats. Il les attire avec virtuosité. Peut -être  a-t-il été rat lui-même? En 1995, quand pressé d’en venir aux choses ministerielle sérieuses, il a trahi Chirac pour Balladur? En tous cas, trouvant les usages d’Etat de la psychologie du rat, il mérite un nom psychanalytiquement fameux. Je propose de nommer Nicolas Sarkozy « l’homme aux rats ». Oui c’est juste, c’est mérité.

Le rat est celui qui a besoin de se précipiter dans la durée qu’on lui offre, sans être du tout en état de construire une autre durée. (Alain Badiou)

Publicités

2 Responses to “sur l’idéologie des rats*”


  1. 1 FOUASSIER janvier 31, 2012 à 1:17

    Emmanuel Merci et bravo pour ton blog et tout le travail accompli pour le réaliser ! Je te suis plus en profondeur et de nuances grâce à ce lien précieux. Un de tes fidèles lecteur, ton ami fred et je vais le diffuser! Stimulant et intelligent dans cette période ou la lucidité est mise à mal par cette idéologie qui domine et gangrène les consciences de nous tous. Continue Emmanuel!

    • 2 emmanuelrousselet avril 29, 2012 à 4:33

      Bonjour mon très cher Free,
      Tout d’abord pardonne moi pour cette très tardive reponse; mise à part la page de liens (le plus important à mes yeux!) que j’ai refaite, je suis ce blog d’assez loin!
      Je suis très touché par tes compliments et encouragement toujours indefectibles, même si j’ai pu comme tu as pu le constater changer de teinture politique (sans rien néanmoins changer de mes principales orientations, toujours républicaines, écologistes et socialistes!). Le democratie et la communication au sein du Front de Gauche, dans le Puy de Dôme, devenait rééllement irrespirable pour moi!
      Amitis fidèles progressistes, écosocialistes et républicaines


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler
Ne mérite ni égard ni patience" (René Char)

Pour retrouver le texte intégral du Projet d’Europe Ecologie – Les Verts: cliquer ici

Catégories

Poster European Greens

septembre 2010
L M M J V S D
« Juin   Oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

SUD Santé-Sociaux 63


%d blogueurs aiment cette page :